Qu’est ce que le bonheur ?

Un très vaste sujet traité depuis l’Antiquité…

La définition du bonheur

Elle dépend de chacun. Ce bien-être subjectif a deux composantes :

  • L’équilibre des émotions
  • La satisfaction de la vie

De même que les émotions de chacun sont uniques et variables, de même les attentes des uns et des autres sont différentes. Et ceux qui ont d’excellentes conditions de vie seront sûrement plus exigeants que ceux qui vivent dans des conditions plus précaires.

Le bien-être et la recherche du bonheur tient dans un équilibre constant entre ce que j’espère finalement, et les conditions de la vie réelle qui consituent le contexte de ma vie présente. Cependant, le mode de cette recherche a une réelle importance, comme la manière dont je vois le monde (négatif ou positif) ou comment je me situe par rapport à lui (tempérament réaliste ou idéaliste). C’est l’adéquation de toute ma personne avec la réalité présente qui sera le meilleur choix et le meilleur tremplin pour me réaliser pleinement et combler mes aspirations.

Chercher le bonheur, se réaliser, être utile à la société, voilà qui comble une existence.

Et alors, si l’on prend un peu de recul, toutes nos possessions nous paraîtront vraiment dérisoires et totalement insuffisantes pour combler notre soif de bonheur.

Je suis insatisfait, que faire ?

Mis à part les lieux communs tout de même fondamentaux : manger équilibré, faire de l’exercice et surtout bien dormir, il est peut-être utile de passer en revue nos addictions personnelles, celles qui nous entraînent sans freins dans l’engrenage de posséder toujours davantage et nous rendent malheureux. Comment dépasser son mal-être ?

C’est déjà un grand pas vers son bonheur d’en avoir conscience – de nombreuses thérapies existent, comme les centres de méditation, le yoga, le magnétisme, l’hypnose ou l’énergie positive. De nombreuses écoles religieuses et non-religieuses enseignent des moyens de se reconnecter à soi-même, comme l’école TakeTina.

Taketina Rythm

Ces formations pointent toutes dans une même direction, vers ce centre caché en nous qui a besoin d’être réparé ou renouvelé afin que nous puission u puiser la force et la stabilité nécessaires pour nous réaliser et accomplir notre mission.

Il existe cependant des pratiques très simples qui nous mènent au même résultat.

Méthode simple pour retrouver l’équilibre

Faire le silence, non seulement à l’extérieur, mais aussi à l’intérieur, en faisant taire toutes nos attaches et nos préoccupations, nous permet de nous reconnecter avec nous-même.
Après un moment, la perspective change et je vois peu à peu où j’en suis et ce qu’il est réellement important de faire pour moi.

Méditation

Prenez le temps de la méditation matinale pour contempler l’aube, écouter la musique de la nature, respirer les parfums de l’ouverture de la saison. Remerciez pour ce nouveau jour.

Au cours de la journée, une ou deux fois, prenez des moments réguliers (sans le téléphone) pour réapprendre à contempler et à remercier pour les bénédictions qui jalonnent le chemin, les plus petites choses qui nous ont réchauffé le cœur, nous ont réconforté ou nous ont donné un nouvel élan dans la journée. Soyez reconnaissants pour un bon repas, pour la rencontre qui a illuminé votre journée, pour le chant des oiseaux…

Wayne Dyer disait : « Le coeur du silence, c’est l’espace entre nos pensées » et encore : « Quand vous aurez maîtrisé l’art d’entrer dans le silence, d’y demeurer de façon prolongée, et d’en transposer les bienfaits dans le monde matériel, vous pourrez sans hésiter répondre à la question : Pourquoi méditer ? »

Prendre des nouvelles de quelqu’un

En semaine ou le dimanche, prenons des nouvelles de nos proches. Un proche ou un voisin connaît des difficultés, prenons de ses nouvelles.

Car il vaut mieux donner que recevoir.

De même que nous devenons attentifs à la réalité extérieure, à la nature, aux bienfaits semés sur notre chemin chaque jour, nous nous ouvrons à ceux qui croisent notre route. Eux aussi sont des cadeaux qui nous sont envoyés.

Célébrer-Être reconnaissant

Au lever du jour...

Avant de nous coucher, faisons le bilan et remercions de tout cœur pour les bonnes choses qui nous sont arrivées dans la journée.

Le chemin de la paix

Si ces moments d’arrêt et de retour à notre sanctuaire intérieur sont réguliers, nous verrons peu à peu notre cœur s’apaiser, notre vie se décanter, et naître de nouvelles perspectives, un nouveau chemin, la perception d’une Présence qui illuminera nos journées.

L’autre deviendra également un sanctuaire et le respecter deviendra une priorité. L’humain reprendra sa place sur l’argent et le profit. Si je commence, cette attitude fera boule de neige et j’aurai la joie de voir renaître autour de moi la concorde, la compréhension et le soutien mutuel.

Le respect de soi, des autres et de l’environnement est la garantie d’un monde heureux et équilibré.

Et vous ? Quelle est votre vision du bonheur ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.