Etudiants et chercheurs

Les étudiants qui souhaitent faire relire ou réviser leur thèse ou leur mémoire, les chercheurs qui veulent faire rapidement traduire un article sont ici au bon endroit.

Comment doit-on faire ?

Lorsque vous envoyez votre document en vue d’un Devis, décrivez bien toutes les prestations souhaitées, par exemple la traduction ou la correction complète, mais aussi la mise en page, le contrôle de la bibliographie ou des références, la Table des matières interactive, un complément de recherche, etc.

Il vous sera demandé de spécifier le nombre de pages, l’échéance envisagée.

Le premier travail du correcteur sur le document est un travail d’analyse. Quel est le but de ce document, le public de lecture envisagé ? Quelle est l’envergure du document, sa qualité d’écriture ? Comporte-t-il des images ou des éléments insérés ? Fait-il partie du Corpus ?

Une fois le devis signé, et la consultation de nos CGV, le travail peut commencer.

Dans le cas d’un travail universitaire

Deux points importants à considérer :

  1. Ce n’est pas le correcteur qui écrit la thèse ! Il relit et corrige les fautes d’orthographe, de typographie, et pointe éventuellement les incohérences ou les formulations maladroites.
  2. Il faudra s’assurer que le relecteur-correcteur soit en possession des spécifications typographiques du domaine d’études. Certaines disciplines ont leurs spécifications propres ; parfois aussi le directeur de thèse souhaite ajouter tel ou tel élément important non mentionné dans les normes officielles.

Un processus par étapes successives

La révision passe par plusieurs étapes jusqu’à la finalisation.

Au cours de la prestation, les échanges sont habituels. Faut-il préciser, compléter ou étoffer une section ? Une rencontre ou un échange mail ou zoom est prévu.

De même, une dernière rencontre aura lieu pour faire le tour des éventuelles imprécisions ou questions restantes avant la lecture finale.

Lorsque le directeur de thèse a relu le document final, il donne parfois de nouvelles recommandations que l’étudiant met en œuvre. Le correcteur devra de nouveau relire pour faire le ménage des coquilles !

Et voilà un document magnifique tout prêt à l’édition !