L’éducateur et la dépression

Le métier d’enseignant ou d’éducateur est une vocation à part entière. Il requiert une formation adaptée et un apprentissage comme dans tous les métiers. Pourquoi tant d’enseignants aujourd’hui perdent pied et comment l’enseignant peut-il faire face à la dépression ?

La dépression chez les professeurs et les éducateurs – état des lieux

De nombreux pays ont mené l’enquête et les résultats sont semblables : Dans tous les pays industrialisés, les éducateurs et les professeurs sont sujets à la dépression

L’étude de 2021 à Baltimore révèle que la prévalence de l’anxiété, de la dépression et du stress est élevée chez les enseignants et particulièrement pendant la pandémie.

Bien que les résultats varient selon les pays et les situations, on a une plus grande fréquence de survenue dans l’étude espagnole.

Les résultats montrent la nécessité de prendre des mesures pour la prise en charge de la santé mentale des enseignants.

la dépression chez les enseignants
source OCDE

Les signes de la dépression et leurs causes

Les professeurs sont fatigués. Ils sont débordés par les exigences excessives de leur hiérarchie comme les tâches administratives hors de leur champ d’enseignement, les prises en charge individuelle attribuées, les heures supplémentaires pour se former sur de nouveaux outils ou de nouvelles plateformes numériques. Ils sont fatigués par l’indiscipline grandissante des élèves et le manque de mesures adaptées. Ils se plaignent de n’avoir plus de temps pour eux.

Dominique par exemple pointe :

« Un manque d’accompagnement dans ma pratique. Comment passer de savoirs universitaires généraux et littéraires à une pratique pédagogique cohérente, adaptée, différenciée, etc. sans l’apprendre véritablement !!
… le salaire est peu conséquent, et ce même après plus de 20 ans à travailler dans le corps professoral ; les attentes sont souvent très élevées, les programmes chargés et le temps imparti relativement court. Il faut de plus compter la difficulté de se faire respecter par les élèves, d’être écouté, d’être suffisamment autoritaire… pas facile ! Quant aux motivations internes, elles peuvent suffire mais elles peuvent aussi céder face au découragement du professeur. »

Elisabeth, enseignante, témoigne que beaucoup n’ont pas la vocation pour ce métier astreignant et qu’il est difficile de demander une reconversion.

Et il n’est pas facile de trouver un interlocuteur qui puisse aider à changer la situation !

Quelles sont les conséquences du burnout

Cela les mène à la dépression profonde. Ils se découragent, cessent de croire en eux et parfois se suicident.

Les élèves, sont livrés à eux-mêmes, surtout ceux qui sont en difficulté car le professeur, s’il est là physiquement, est de plus en plus absent d’esprit.

Que faire ?

Le bien-être au travail est essentiel dans toutes les professions.

Chercher les causes

Pour un professeur, le premier pas lorsqu’il sent une baisse de sa motivation est d’en chercher les causes. Il doit profiter d’une pause de 3 jours pour faire précisément le point sur son métier, sur ses attentes et les conditions de travail requises pour qu’il se sente bien et puisse l’exercer pleinement.

Qu’est-ce qui me rend mal à l’aise ? la relation avec l’élève ? la charge de travail ? Certaines tâches qui entravent mon dynamisme ? Le manque de formation sur le terrain ? Un problème de santé dont je n’ose pas parler ? Et enfin, suis-je vraiment fait pour ce métier ?

Une fois le constat réalisé, il prendra les moyens pour améliorer la situation.

Parler à sa hiérarchie

Parler à son supérieur hiérarchique n’est pas toujours évident. Mais on peut toujours lui représenter qu’un aménagement de votre temps et des conditions de travail permettraient d’être plus efficace.

Se faire aider par un collègue ou une autre connaissance dans la hiérarchie peut être un bon plan pour obtenir un entretien au bon moment.

Le fait d’être à son rythme peut permettre à l’enseignant de respirer, ou prendre un temps de pleine conscience dans la journée pour apprendre à maîtriser les émotions et les évènements de sa vie.

Trouver de l’aide dans sa pratique

Le professeur a besoin de liberté pour élaborer son enseignement et l’adapter à chaque classe et à chaque élève. Il a besoin de maîtriser sa pratique, on ne peut pas lui imposer des carcans qui l’empêchent de la réaliser. En plus des discussions avec les collègues, Il cherchera surtout un ancien dans le métier qui soit sage et expérimenté et à qui il puisse parler librement. Celui-ci pourra l’évaluer ou l’aider de ses conseils de manière continue et tout le temps qu’il en aura besoin ;

Prendre soin de sa santé

La santé personnelle est une clé de la réussite. Si un problème de santé s’est ajouté à ses difficultés d’enseignement, l’enseignant ira en consultation pour en connaître la nature exacte et obtiendra le temps nécessaire pour s’en occuper.

Le bien-être est différent pour chacun. Une personne se sentira bien en lisant, tandis que pour une autre, jouer de la musique lui fait du bien. Pour un troisième, ce n’est que dans le sommeil qu’il se détend, un autre s’investira dans un club de sport ou une cause sociale parce que c’est cela qui est important pour lui.

Enfin, il veillera à conserver une vie sociale normale en dehors de l’école. Les amis sont importants et la relation avec eux est un élément crucial de la santé personnelle et sociale.

Tout problème a une solution. Si la personne a baissé les bras, les collègues doivent être attentifs pour l’aider et la soutenir, même devant sa hiérarchie, jusqu’à ce qu’une solution soit trouvée et qu’elle retrouve son équilibre.

veillons les uns sur les autres
Veillons les uns sur les autres

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.